Conseils pour abattre un arbre.

Abattre un arbre (et non un arbuste) n’est pas un acte à prendre à la légère. Il en va de votre sécurité, et il ne faudrait pas endommager ce qui pourrait se trouver autour. Voici donc quelques conseils pour abattre un arbre en toute sécurité, et de manière efficace. Mais attention, faire appel à un professionnel est très souvent la meilleure solution.

Comment faire pour abattre un arbre ? Les étapes pour réussir l’abattage de vos arbres.

Premièrement, dans un jardin ou autour d’une maison l’arbre à abattre est fréquemment entouré de mobilier de jardin ou de bâti (terrasse, luminaires …) et la chute non maitrisée d’un arbre provoquera des dégâts et donc des coûts de réparation souvent supérieurs à la prestation d’un élagueur et une perte de temps importante et inutile.

Ensuite, la charge de travail pour l’élimination des végétaux est bien souvent sous évaluée. Ainsi, bien rangées et à la verticale, les branches ne représentent pas en apparence un gros volume. Mais une fois à terre, les branches prennent beaucoup plus de place que prévu !! il est très rare que nos clients ne nous disent pas : « Quel tas de branches ! On n’y aurait pas cru ! C’est impressionnant ! » Imaginez ensuite, le nombre d’aller-retours à faire à la déchetterie avec votre petite remorque prévue pour les vacances d’été…

Sachez que l’utilisation, par exemple, d’un broyeur de branches professionnel permet de diviser par 7 le volume des déchets. Il est d’ailleurs possible ensuite de garder et d’utiliser le bois raméal fragmenté pour enrichir votre potager, ou bien de l’évacuer en déchetterie de façon beaucoup plus rapide.

Enfin, avant d’abattre une arbre, prenez conscience du poids du bois. Si vous opérez seul, il s’agira de déplacer les billots du tronc. A titre d’exemple, pour un arbre de petite taille, avec un tronc de 3 mètres de haut pour un diamètre de 40 cm, chaque billot coupé en 50 cm pèsera, pour une essence de densité moyenne, 50 kilos. Ce qui reviendra au final à manutentionner environs 300 k rien que pour déplacer le tronc de l’arbre que vous aurez coupé.

Un élagueur professionnel fera ce travail beaucoup plus rapidement que vous, sans faire aucun dégât, et de manière entièrement sécurisée. Sachez qu’il est interdit d’utiliser une tronçonneuse sur une échelle, de même qu’il est interdit d’utiliser une tronçonneuse à poignée arrière à une seule main, sans parler bien sûr du fait que le port d’équipements de sécurité est bien entendu obligatoire.

Avant de couper un arbre, posez-vous les bonnes questions !

C’est logique, avant de se lancer dans l’opération d’abattage d’un de vos arbres dans votre jardin ou sur votre terrain, vous devriez vous poser quelques questions. Et oui, certaines vérifications s’imposent. en voici quelques-unes :

1) Abattage à la tronçonneuse : faites bien attention à toutes les règles de sécurité avant d’abattre votre arbre avec une tronçonneuse. Équipez-vous convenablement : casque, lunettes de protection, gants, chaussures de sécurité.

2) Attention à la chute de l’arbre, cela peut paraître évident mais il faut s’y pencher (et faire les bons calculs) : vérifier la direction de la chute de l’arbre ! Prenez en compte le vent. Si vous avez un doute, vérifiez avec un fil à plomb l’angle de l’arbre. Surtout pensez à dégager les alentours et envisagez également un moyen de vous déplacer si l’arbre tombe dans votre direction.

3) Une fois le matériel prêt et la zone dégagée, vous devez élaguer le tronc de l’arbre. Le but est de retirer tous les rameaux et les branches qui vont vous gêner dans la coupe de l’arbre. Pour cela, vous pouvez utiliser une chaîne de traction de haut en bas.

4) Vous devez ensuite choisir votre technique de coupe, celle-ci va dépendre de la taille de l’arbre, de l’angle de la pente, et des dimensions de votre tronçonneuse.

5) Vérifier la présence ou l’absence d’éventuelles maladies dans l’arbre. Si celui-ci est décoloré, gonflé ou particulièrement mou, il est surement malade. Il faudra alors abattre l’arbre dans la direction naturelle qui se présentera car l’arbre sera beaucoup moins résistant.

6) Enfin, sélectionnez vos outils d’abattage. La taille de l’arbre est à prendre en considération. Pour un petit arbre, une longue perche peut suffire, mais sur un grand arbre, une corde et un treuil seront nécessaires.

Pour finir, 2 règles fondamentales pour couper un arbre :

– un arbre mutilé par une taille anarchique et des plaies de coupe sera toujours plus dangereux après l’intervention qu’avant.
– les blessures occasionnées par la mauvaise utilisation d’une tronçonneuse peuvent occasionner la mort en quelques minutes simplement selon la localisation de la plaie.

N’hésitez pas pour toute question quant à la coupe d’un arbre, nous sommes à votre disposition pour y répondre.